L'Eurotophobie

Il s'agit d'une affection bénigne qui cependant peut avoir un retentissement social et psychique très important.
Elle atteint à des degrés divers 7 à 13 °/° de la population.
Il s'agit d'accès incontrôlés de rougeur du visage et parfois du tronc.

Survenant en dehors du contrôle conscient, le phénomène est exacerbé par le stress (parler en public,donner des ordres,aborder une personne inconnue,effort,sport..etc..)
Toute tentative de la personne atteinte pour contrôler le rougissement à ce moment là a tendance à accentuer le phénomène et donc la sensation de malaise.

La fréquence de survenue du phénomène est parfois très importante : 10 à 30 fois par jour, le déclenchement est brutal, parfois précédé d'une sensation de chaleur, il est totalement indépendant de la volonté. Ce trouble est très souvent vécu comme un véritable calvaire par les patients.
Les formes mineures sont fréquentes et peu ou pas invalidantes. Les formes majeures peuvent être extrêmement invalidantes avec des attitudes d'évitement (renoncement à certaines activités) et même de retrait social (abandon des sorties, du travail, des études, voire même parfois claustration à domicile et évocation du suicide).

Les conséquences socio-économiques ont souvent été méconnues. Elles sont parfois considérables car le patient peut être en invalidité pour cette maladie. Plusieurs études ont montré que les patients atteints étaient plus facilement sous employés professionnellement, souvent dépendants des médicaments et parfois de l'alcool qui est anxiolytique et désinhibiteur (mais aux effets secondaires redoutables) ainsi que des drogues.
Ce trouble est mal reconnu, il est en général banalisé et souvent l'intensité de la souffrance est mal prise en considération. Ses traitements ne sont pas bien connus.
Il est important avant d'envisager un traitement d'être sûr qu'il n'existe aucune maladie sous jacente!
Quelle que soit la forme, mineure ou majeure, la Sophrologie est d'un grand secours pour atténuer le stress et favoriser l'acceptation de ce trouble
En ce qui concerne les formes mineures on associera à la Sophrologie le Training Autogène de Schultz afin d'obtenir d'excellents résultats.

TEMOIGNAGES SUR L EUROTOPHOBIE

Je fais suite à votre message vocal pour vous donner des nouvelles

D'ailleurs, j'ai plusieurs fois voulu vous écrire pour vous en donner de moi même mais n'ai jamais pris le temps de le faire.

Je continue à faire 3 fois par jour le training autogène et des séances CDs régulièrement, j'essaie 2 fois par semaine mais c'est assez variable, parfois 3, parfois aucune.

Pour autant, j'ai pu remarquer que lorsque je n'en faisais pas du tout pendant 1 semaine ou 10 jours je le ressentais directement dans ma vie quotidienne, en pensant plus au rougissement

Je réponds aussi à un questionnaire trouvé dans un livre sur l'éreutophobie régulièrement pour "noter" mon degré de rougissement. J'ai ainsi pu constater que ma note avait baissé, d'où une amélioration du trouve, preuve à l'appui

Pour être presque exhaustive :

* Améliorations notées suite aux séances 
1/ Capacité de respiration quasi innée, beaucoup moins d'apnées dans la journée en cas de stress. Ce n'est pas encore un réflexe mais de plus en plus facile
2/ Moins de tensions dans les épaules, c'est très net. Elles sont relâchées, et quand ce n'est pas le cas, j'arrive à les relâcher rapidement, comme dans les premières minutes du CD 
3/ Nombre de rougissements en baisse, même si cela m'arrive encore ils sont moins nombreux 
4/ Intensités du rougissement en baisse, j'ai constaté que les flushs étaient moins vifs, et duraient moins longtemps. Par ailleurs, quand je sens que ça monte, j'essaie de respirer et j'ai l'impression que ça empêche l'amplification du rougissement

C.

Autre témoignage

Bonjour Frédérique,

Mes excuses pour ce retour tardif, je peine à obtenir un réseau qui fonctionne.
La sophrologie m'a permis de découvrir qu'il existait bien des solutions naturelles et de courte durée avec une action sur le long terme en ce qui concerne le stress, mais aussi la peur de rougir et la confiance en soi plus généralement.
Les différentes étapes et exercices, réalisés quotidiennement en plus des séances ont été bénéfiques dès le début. Je suis aujourd'hui moins stressée et je sais que je dispose maintenant des bons outils pour gérer mon stress et la peur de rougir.
Depuis, je n'ai quasiment plus de "crises". Je compte bien continuer la sophrologie au quotidien !
Merci encore et à bientôt
E.
Frédérique Pezrès-Sophrologue
Paris 17 et Paris 8
Tél: 0630355706 - FSophrologue@gmail.com
http://www.un-sophrologue.fr

© Copyright 2004-2011 - CMS Made Simple Ce site est propulsé par CMS Made Simple